INTERVIEW DE DIRIGEANT – XAVIER DU CREST DE VILLENEUVE

1. Votre histoire, votre entreprise

Je vous propose de vous présenter, de nous parler de votre parcours et de votre entreprise.

Je suis Xavier Du Crest de Villeneuve, Directeur France d’Handicap International. « Serial entrepreneur » dans le marketing, la communication, le digital et l’innovation produit, j’ai créé dans le passé plusieurs agences de communication.

En 2012, je m’oriente vers l’humanitaire, en intégrant la direction internationale de la communication de l’ONG Aide et Action International, pendant près de 3 ans.

En 2016, je rejoins finalement Handicap International France, ONG de solidarité internationale. Nous intervenons dans des situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes naturelles, aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables. Nous exerçons nos activités dans une soixantaine de pays.

L’Entreprise DU FUTUR a pour but de créer de la « confiance » entre dirigeants. Pour vous, qu’est-ce que signifie cette notion au sein de votre entreprise ? 

Selon moi, la confiance, c’est savoir créer des relations basées sur la transparence.

C’est sans aucun doute ce qu’il y a de plus complexe, car nous ne sommes pas tous en mesure d’appréhender cette notion de la même manière.

Chez Handicap International, nous utilisons certains outils de management tel que le système de feed back, les points réguliers, la météo d’équipe… Tout cela dans le but de fédérer les collaborateurs et de maintenir une relation stable.

Pour évoluer dans un environnement de confiance, il faut savoir développer sa capacité à prendre conscience de ses échecs, pour pouvoir en tirer ses propres leçons et continuer à progresser.

Je pense que la confiance, c’est aussi accepter d’être challengé par ses équipes. C’est un mouvement réciproque où il faut savoir faire preuve d’un certain recul, pour ne pas dépasser certaines limites.

Quelle vision avez-vous de l’entreprise de demain ? 

Je pense que l’entreprise de demain sera un lieu de vie et de socialisation.

Le travail à distance s’est imposé à nous ces derniers mois, dans les métiers où cela a été possible. Il est devenu courant d’exécuter ses tâches, écrire des dossiers, imaginer des solutions et élaborer des stratégies, à l’extérieur du bureau.

Mais pour faire corps, pour développer un sentiment d’appartenance à une mission commune, il est nécessaire de partager des moments de convivialité entre collaborateurs.

Nos lieux de travail doivent être réinventés, car ils doivent devenir modulables, générateurs d’idées et d’énergies.

En tant que chef d’entreprise, quel(s) conseil(s) pourriez-vous transmettre à vos pairs entrepreneurs pour surmonter cette crise sanitaire ?

Ce serait bien présomptueux… Cela dépend tellement des typologies d’entreprises et des métiers.

Pour ne citer qu’un seul conseil, je préconiserais de revenir au « pour quoi », c’est-à-dire donner du sens à ses missions.

Chez Handicap International, plutôt que de « faire le dos rond » face aux difficultés actuelles, nous continuons à lancer des projets et à réinventer nos métiers, pour conserver une dynamique d’innovation, qui est très mobilisatrice. Nous le faisons en y invitant tous les salariés, quelles que soient leurs spécialités. 

Il faut faire des contraintes actuelles, une véritable opportunité.

En regardant autour de nous, nous pouvons puiser une certaine source d’inspiration dans des exemples du quotidien : les offres repensées des stations de ski, le « click and collect » du secteur de la restauration, la généralisation des évènements digitaux…

2. Votre engagement aux côtés de l’Entreprise DU FUTUR

Qu’attendez-vous de l’Entreprise DU FUTUR en tant que membre du Programme Présidents ? 

Essentiellement des rencontres, du partage de pratiques et d’expériences, des conseils, des liens (même virtuels) avec le monde des entrepreneurs et des dirigeants. L’objectif est de savoir que l’on n’est pas seul à vivre ces difficultés pour, qui sait, pouvoir trouver au détour d’une expérience et des solutions.

Dans le cadre de votre adhésion, prévoyez-vous d’être présent à la prochaine édition du Congrès annuel de l’Entreprise DU FUTUR, prévue le 1er juillet 2021 ?

Oui, bien sûr, je vous confirme ma présence !