L’inclusion : facteur de performance pour les entreprises

Yasmine

Yasmine

23 Février 2022

Temps de lecture : 2 min 

La crise sanitaire liée à l’épidémie de la covid-19 a fortement impacté dans nos régions le tissu entrepreneurial. Autour de moi en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie, je vois les entreprises à la peine et nous savons le sort qui attend malheureusement un grand nombre d’entre elles. Si personne n’est responsable d’une telle catastrophe, si personne n’est à l’abri dans pareil contexte d’être confronté à une baisse d’activité, la crise que nous traversons m’a conforté dans la vision d’entreprise que je défends à Hotravail.

En 1992, nous étions dans les tous premiers en France à se lancer dans l’aventure de l’entreprise adaptée.  À l’époque, nous faisions le constat d’un taux de chômage très élevé chez les personnes reconnues handicapées en France. Aujourd’hui, la situation n’a pas énormément évolué, mais, modestement, nous pensons avoir contribué à améliorer l’image des personnes handicapées dans le monde du travail. 

Parti de zéro, le groupe est trente ans plus tard et avec plus de 95% de personnels reconnus travailleurs handicapés une des plus grosses EA de France. À une échelle régionale, Hotravail, qui emploie désormais des centaines de personnes, est une entreprise respectée et de poids important indépendamment de son statut. L’inclusion est donc le pilier fondateur de notre structure et sa raison d’être depuis le départ. Cette caractéristique qui peut paraitre un désavantage pour certains, par temps maussade se transforme rapidement en force.

Au cœur de la crise, j’ai vu une solidarité immense des personnels pour assurer le service minimum auprès de nos clients. Les salariés d’Hotravail ont fait corps avec leur entreprise pour continuer à satisfaire ses clients. Dans une structure qui respecte les individualités, s’adapte à l’humain, à ses défauts et ses caractéristiques le salarié se sent partie intégrante de l’entreprise. Bien souvent, nos salariés sont exclus du monde du travail depuis longtemps avant d’arriver chez nous. Le fait de se sentir accueillis, reconnus provoque automatiquement une immense reconnaissance envers l’entreprise et ses dirigeants en retour. La logique est pourtant simple : si l’entreprise est solidaire avec moi, je suis solidaire avec elle. Des salariés qui se sentent bien dans une entreprise s’investissent plus, ont une volonté forte de vouloir la  sauver en temps de crise et sont prêts à mouiller le maillot. En 2020 et 2021, nous avons soit maintenu soit augmenté notre chiffre d’affaires sur l’ensemble des structures. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Je suis sûr que ce constat est la résultante du rapport qu’entretien Hotravail avec ses salariés. Chez nous, l’inclusion est un facteur déterminant de performance.

Il pourrait en être de même dans toutes les entreprises de France.

En 2022, année d’élection présidentielle et on l’espère de relance, j’invite mes collègues chefs d’entreprise et les politiques à replacer l’inclusion en entreprise au centre du débat public. Dans un monde ou les relations humaines sont de plus en plus volatiles, la covid nous a montré que celles des salariés avec leur entreprise l’était singulièrement. Le rôle de l’entreprise est de fédérer, aider chacun à se sentir valorisé et à avoir un rôle à jouer dans la société. Pariez sur des profils différents dans vos structures, ce n’est pas qu’une question de social : vous aurez des équipes solides pour mener à bien vos projets. 

Serge Dessay, PDG de Hotravail

Vous avez aimez cet article ? Partagez-le :

LinkedIn
Twitter
A lire également

Travail & handicap

1er Novembre 2022 Temps de lecture : 2 min  Alors que la plupart des entreprises rencontres des difficultés pour recruter, le taux de chômage des