Retour d’expérience

Découvrez le retour d’expérience de Frédéric PORTE, Directeur général de Tignes Développement : la confiance quant au redémarrage de l’activité dès la sortie de crise reste présente, malgré les incertitudes liées à la situation du secteur Tourisme.

Q : Comment l’entreprise Tignes Développement s’est-elle adaptée à la crise sanitaire ?

R : Durant cette période difficile, nous avons surtout appris à lâcher prise, à accepter cette forme d’incertitude qui nous concerne tous, au niveau du tourisme comme pour les autres secteurs. La clé est de rester concentré sur ce que nous pouvons faire à l’instant T, de s’approprier les informations dont on dispose et de les transformer en un plan d’action concret, même si c’est à court terme dans un premier temps.

Lire la suite

Q : Ce second confinement empêche à nouveau les voyageurs français et étrangers de profiter de vos installations. Comment gérez l’absence de rentrées d’argent pendant toute cette période ?

R : Notre Société d’Économie Mixte (SEM) gère plusieurs délégations de services public (DSP) et est financée en partie par la commune, avec laquelle nous établissons un budget à l’avance en fonction des projets attendus dans l’année. Nous avons pu temporiser la gestion du cash sans avoir recours au PGE, en reportant certaines dépenses prévues initialement.

Lire la suite

Q : Quel regard portez-vous sur l’avenir de Tignes Développement ?

R : Aujourd’hui, notre niveau d’incertitude reste le même qu’en début d’année. Mais malgré le retard engrangé avec les périodes de confinement, nous avons des raisons de croire en une reprise positive. En effet, nous avons constaté cet été un très bon redémarrage, avec une fréquentation presque historique de notre région. De même, à la réouverture de la station à la Toussaint, beaucoup de personnes étaient présentes malgré le contexte un peu morose.

Lire la suite

Découvrez le retour d’expérience d’Yves Noirot, Directeur général des Fonderies de Sougland : comment la recherche et l’innovation sont au cœur de la stratégie de son entreprise et de son plan de relance 2021.

Q : Comment votre entreprise a-t-elle fait face au premier confinement et comment va-t-elle affronter cette deuxième vague ?

R : A l’annonce du premier confinement, nous avons décidé de fermer nos salles de production, en attendant d’en savoir plus sur les évolutions possibles. Nos équipes encadrantes, commerciales et techniques sont quant à elles passées en télétravail. Après de multiples échanges, nous sommes parvenus à un plan de reprise d’activité, qui a démarré le 15 avril, de façon progressive.

Lire la suite

Q : Le projet stratégique des Fonderies de Sougland intègre une démarche 3I : Investissements, Innovation, Internationale. Cette démarche est-elle remise en cause ?

R : Bien au contraire, la crise est une confirmation supplémentaire de l’importance de ces enjeux. Notamment l’enjeu environnemental qui n’est pas mentionné dans cette démarche. Nous faisons notre possible pour poursuivre les projets et les investissements qui nous tiennent à cœur. L’environnement et l’innovation guident notre stratégie de développement. Il n’est pas question pour nous de lever le pied sur ces investissements, qui sont au cœur de notre raison d’être.

Lire la suite

Q : Comment envisagez-vous l’avenir de votre entreprise dans les prochains mois ?

R : Aujourd’hui, nous sommes relativement sereins quant à la pérennité de l’entreprise. Nous avons pu bénéficier du PGE, ce qui nous a permis de maintenir une trésorerie opérationnelle. Notre plan de relance est prêt depuis le mois de mai, toutes nos actions de Recherche et Développement et de formation sont parées au décollage pour 2021.

Lire la suite

Découvrez le retour d’expérience de François Ory, PDG de Forécreu, sur la résilience de son entreprise face au confinement et sur les différents changements de pratiques au sein de son organisation engendrés par cette crise sanitaire.

Q : Comment votre entreprise a-t-elle fait face au premier confinement et comment va-t-elle affronter cette deuxième vague ?

R : En réalité, le premier confinement a peu impacté l’activité de Forécreu tout comme cette deuxième. Du fait de notre présence en Chine, le site local nous a fait parvenir des masques dès le déconfinement du pays, le 3 mars. Nous étions donc préparés : la présence dans les usines a été assurée à 80%, le reste étant des personnes vulnérables et le comité de direction fonctionnait normalement.

Lire la suite

Q : Cette crise sanitaire a eu peu d’impacts sur votre activité. Comment expliquez-vous cela ?

R : Cette résilience face au premier confinement provient du fait que nous avions amorcé une transformation complète de notre entreprise il y a environ un an avant la pandémie. Avec l’aide d’un administrateur, nous avons en effet remis en question tout notre fonctionnement, depuis le conseil d’administration jusqu’aux îlots de production.
L’objectif de cette démarche était de synchroniser nos modes de fonctionnement ; dès lors que vous êtes alignés, que les gens ont une vision partagée, l’entreprise peut aller de l’avant.

Lire la suite

Q : Est-ce que cette crise sanitaire a suscité des changements dans vos pratiques au sein de Forécreu ?

R : La première phase de confinement a été l’occasion pour nous de modifier nos pratiques concernant la génération de leads. Nous avons opéré un tournant dans notre stratégie marketing, notamment sur le volet digital. Il faut savoir que d’ordinaire, 95% de nos leads viennent des salons professionnels, évidemment annulés en cette période. Nous nous sommes alors positionnés sur les événements numériques : salons virtuels, webinaires, présentations à distance… Tous ces canaux ont été mobilisés pour valoriser notre expertise, tout en restant à distance.

Lire la suite

Centre de préférences de confidentialité